Colmar

La Foire aux vins
en 10 dates

s

s

Le couperet est tombé ce mardi 28 avril: comme tous les autres festivals estivaux de France, la Foire aux vins d'Alsace a dû être annulée en 2020. Une situation inédite dans son histoire, qui remonte à plus de sept décennies.

Mais au fait, quand la "première" édition a-t-elle eu lieu au juste ? Dès le début du XXe siècle, on recense une ribambelles d'événements du genre dans le secteur. L'histoire "officielle" n'a cependant retenu qu'une date.

1948

Au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, la viticulture alsacienne est exsangue et la Chambre de commerce et d'industrie et la Mairie de Colmar créent la Foire régionale des vins d'Alsace. Au programme des festivités, inaugurées le 4 juin par le ministre de l'Agriculture alsacien Pierre Pflimlin : quatre jours où les vignerons proposent aux nombreux visiteurs de déguster leurs cépages, au centre ville.


La première Foire aux vins a été précédée de nombreuses fêtes du même type

1958

Les premières années sont marquées par une rapide évolution : déplacement en août dès 1949, instauration d'un concert quotidien en 1951, passage de la barre des 100 visiteurs en 1954, arrivée de l'imprésario Johnny Stark en 1957... En 1958, dix ans après sa création, la Foire dure désormais dix jours, et constitue le premier événement de l'été alsacien.

Un événement où l'on peut - déjà - croiser des officiels, comme les préfets des deux départements alsaciens, dûment amidonnés mais hilares, des vedettes, à l'image de Luis Mariano, Jean Yanne, Dalida... et qui a, déjà son ambassadrice : la "Reine des vins d'Alsace", que nous avons retrouvée, toujours au rendez-vous, quelques années plus tard.


Les préfets des départements alsaciens, bras dessus bras dessous en 1958.
Luis Mariano.
La reine des vins d'Alsace 1958.

1968

En 1968, la Foire quitte le centre de Colmar, pour des raisons de sécurité, et déménage vers le tout nouveau Parc des expositions. Dans ses cinq nouveaux halls de 12 000 m² et son théâtre de plein air de 6000 places, elle peut désormais accueillir quelque
150 000 visiteurs, devenant l'un des plus grands rendez-vous estivaux du Grand Est. Parmi les premiers à se produire sur la scène de la coquille, Mireille Matthieu ou encore Raymond Devos.

1979

Le choc. Dans la nuit du 9 au 10 août 1979, septième jour de la 32e Foire aux vins, un violent incendie se déclare au Parc des expositions. En moins d'un quart d'heure, les flammes se propagent à la quasi-totalité du hall. « Ce qui m’a le plus impressionné, c’était de voir les grandes colonnes de fer supportant la structure en train de fondre sous l’effet de la chaleur», raconte Christophe Meyer, photojournaliste à "L'Alsace".

Une centaine de sapeurs-pompiers sont mobilisés. Ils parviennent à éviter la propagation aux bâtiments voisins, mais au petit matin, de nombreux témoins, abasourdis, mesurent l'ampleur des dégâts, qui se chiffrent en dizaines de millions de francs. Des décennies après, le traumatisme reste présent pour de nombreux habitués.

1983

La coquille accueille The Silencers, Noir Désir, Pow Wow, Willy Deville, Les Innocents... et un certain Michel Sardou. Ce n'est ni la première, ni la dernière fois que l'interprète de "La Maladie d'amour" est à l'affiche à Colmar. Mais cette année-là, il a dans ses bagages une chanson sortie deux ans plus tôt, et qui marquera durablement la foire : les Lacs du Connemara. Cette dernière sera régulièrement reprise par les festivaliers martelant la mesure à pieds joints, au grand dam des parquets du hall.

Les Compagnons de la chanson en concert lors de leur tournée d'adieux, à la Foire aux vins à Colmar le 12 août 1983

Les Compagnons de la chanson en concert lors de leur tournée d'adieux, à la Foire aux vins à Colmar le 12 août 1983

2000

A 52 ans, le festival fait une nouvelle poussée de croissance. Après avoir accueilli pendant trois décennies des grands noms, la "coquille" est réaménagée de fond en comble entre février et août. Outre les 1500 places ajoutées de part et d'autre de la scène, la principale innovation consiste en l'aménagement d'une « fosse », en contrebas des gradins, pouvant accueillir jusqu'à 1700 personnes.

La cage de scène a quant à elle été doublée, passant de 18 à plus de 40 m d'ouverture. La nouvelle scène modulaire sur vérin sera trois fois plus grande. C'est à Toto, groupe emblématique des « eighties », qu'il revient de tester l'acoustique de la nouvelle enceinte.

Cette année-là, la scène est également foulée par Indochine, qui figure sur le podium des plus fidèles au festival, avec sept passages à Colmar, derrière Bernard Lavilliers (8 passages) et Johnny Hallyday, venu à 12 reprises entre 1961 et 1999.

Indochine (ici en 2010) est venu à sept reprises à la Foire aux vins.

Indochine (ici en 2010) est venu à sept reprises à la Foire aux vins.

2002

C'est du jamais vu en plus d'un demi-siècle d'histoire: le concert de Garou, porté par le succès phénoménal de la comédie musicale Notre-Dame-de-Paris, affichant complet, les organisateurs en organisent un autre... le jour même. « Ça dépasse la logique Hallyday ou Sardou ! », observe le programmateur Claude Lebourgeois.

Ils affrètent un petit avion pour permettre au chanteur québécois d'arriver plus tôt, relancent l'impression des billets, la communication... Bilan des courses : « Seize mille spectateurs, c'est l'équivalent d'un Bercy plein ! »

Les deux concerts de Garou ont réuni plus de 16 000 spectateurs le même jour.

Les deux concerts de Garou ont réuni plus de 16 000 spectateurs le même jour.

2009

Après la Foire, c'est encore la foire : à l'occasion d'un coup de jeune général, la FAV lance à titre expérimental une nouveauté : la Nuit blanche, qui transforme la coquille en discothèque à partir de 1h et jusqu'au petit matin, pour le plus grand plaisir des clubbers.

Pour cette première édition, c'est David Guetta qui vient poser ses platines à Colmar entre Miami et Ibiza. L'essai sera transformé et la Nuit blanche deviendra une tradition à part entière à la Foire aux vins, comme ci-dessous, en 2016.

Dans le même esprit de "mini-festival" mais dans un style résolument différent, la FAV lance l'année suivante la "hard rock session", une journée dédiée au hard et heavy metal réunissant, pour sa première édition, pas moins de six groupes, dont Alice Cooper, Saxon, Soulfly, Crucified Barbara ou encore Europe.

L'expérience sera elle aussi reconduite, comme ci-dessous en 2017, mais sera arrêtée en 2019.

Alice Cooper à la première "Hard rock session"
Europe en 2010

2017

« J'en ai presque les larmes aux yeux », sourit Christophe Crupi, le directeur des foires et salons pour Colmar-expo à l'heure de dresser le bilan du cru 2017.

Cette édition a été celle du changement de date, à cheval sur juillet et août, celle du 70e anniversaire, marqué par un grand feu d'artifice, mais aussi celle d'un nouveau record : après le passage de la barre des 200 000 spectateurs en 2000, celle des 300 000 a été franchie avec exactement 300 239 entrées.

Pour des milliers de fans, 2017 restera aussi l'année où la Foire aux vins aura -enfin- fait venir Sting pour la première fois.

2019

Avec 316 140 visiteurs en dix jours, l'édition 2019 de la Foire aux vins de Colmar dépasse le record historique de 2017, confortant ainsi sa place de 3e foire de France. Un soulagement pour les organisateurs qui avaient réaménagé 25 % des espaces.

La programmation du festival, avec sept concerts complets et les autres pas loin de l'être, attire à elle seule 100 000 spectateurs.